« Si je pouvais résumer mes romans, je n’aurais pas besoin de les écrire »

Serena Davis est une auteure née en 1985, dans la commune de Dole (39).
Marquée par une enfance et une adolescence particulièrement traumatiques, Serena a grandi avec deux rêves en tête : devenir femme d’affaires et écrivaine.

Après avoir passé toute sa jeunesse à Auxonne, dans le département de la Côte-d’Or (21), elle poursuit des études de commerce à Dijon, au sein de l’école Burgundy Business School. Dès l’obtention de son diplôme, elle intègre une grande banque française au sein de laquelle elle mène une carrière ascensionnelle.
Toutes ces années, elle n’a cessé d’écrire des textes, en parallèle, pour exprimer ses états d’âmes et de lire, toutes sortes d’auteurs, classiques et contemporains.

Auteure éclectique, Serena se définit elle-même comme « inclassable », se refusant à choisir un style plutôt qu’un autre. Ainsi, elle jongle entre les genres, les registres, les écritures (alternant écriture légère et littérarisée, mêlant parfois les deux). Dans ses œuvres, engagées, toutes inspirées de faits réels, elle explore les questions relatives aux stéréotypes sexuels, aux préjugés sociaux, aux discriminations raciales, sexuelles ou liées aux handicaps.

En 2020, elle signe son premier roman, Les chats retombent toujours sur leurs pattes, une comédie romantique moderne décalée ponctuée de références littéraires et philosophiques, paru aux Editions Le Lys Bleu. Il fera l’objet de deux suites, qui s’inscrivent dans une série que l’auteure appelle « Les Chats », comme une parodie de sa vie amoureuse.

Son deuxième roman, Les pendules ne sont pas toujours à l’heure, coécrit avec sa maman, Mary White, a été publié en 2021 par le même éditeur. Il explore l’ambiguïté de la relation mère-fille à travers un dialogue caché entre les deux femmes. La question de la maternité revient souvent dans les romans de Serena.
Son troisième roman, Nos vies à la dérive. La croisée des naufrages, est le premier tome d’une série de trois romans pleins d’intrigues qui explorent les sujets de la vieillesse, de l’amour, de la mort, de la folie, autant de sujets qui lui tiennent à cœur.
Fidèle à sa philosophie, Serena a fait écrire le résumé par un bêta-lecteur.

Serena Davis est une auteure née en 1985, dans la commune de Dole (39).
Marquée par une enfance et une adolescence particulièrement traumatiques, Serena a grandi avec deux rêves en tête : devenir femme d’affaires et écrivaine.

Après avoir passé toute sa jeunesse à Auxonne, dans le département de la Côte-d’Or (21), elle poursuit des études de commerce à Dijon, au sein de l’école Burgundy Business School. Dès l’obtention de son diplôme, elle intègre une grande banque française au sein de laquelle elle mène une carrière ascensionnelle.
Toutes ces années, elle n’a cessé d’écrire des textes, en parallèle, pour exprimer ses états d’âmes et de lire, toutes sortes d’auteurs, classiques et contemporains.

Auteure éclectique, Serena se définit elle-même comme « inclassable », se refusant à choisir un style plutôt qu’un autre. Ainsi, elle jongle entre les genres, les registres, les écritures (alternant écriture légère et littérarisée, mêlant parfois les deux). Dans ses œuvres, engagées, toutes inspirées de faits réels, elle explore les questions relatives aux stéréotypes sexuels, aux préjugés sociaux, aux discriminations raciales, sexuelles ou liées aux handicaps.

En 2020, elle signe son premier roman, Les chats retombent toujours sur leurs pattes, une comédie romantique moderne décalée ponctuée de références littéraires et philosophiques, paru aux Editions Le Lys Bleu. Il fera l’objet de deux suites, qui s’inscrivent dans une série que l’auteure appelle « Les Chats », comme une parodie de sa vie amoureuse.

Son deuxième roman, Les pendules ne sont pas toujours à l’heure, co-écrit avec sa maman, Mary White, a été publié en 2021 par le même éditeur. Il explore l’ambiguïté de la relation mère-fille à travers un dialogue caché entre les deux femmes. La question de la maternité revient souvent dans les romans de Serena.
Son troisième roman, Nos vies à la dérive. La croisée des naufrages, est le premier tome d’une série de trois romans pleins d’intrigues qui explorent les sujets de la vieillesse, de l’amour, de la mort, de la folie, autant de sujets qui lui tiennent à cœur.
Fidèle à sa philosophie, Serena a fait écrire le résumé par un bêta-lecteur.

Inarrêtable, l’auteure a déjà en tête l’intrigue de ses quatre prochains romans.
Ses romans sont les pièces d’un puzzle qui forme un seul projet littéraire :
pour cette passionnée d’art, une œuvre à part entière, celui d’une vie extraordinaire.

Quelques détails intéressants

0
Romans publiés
0
Prochains romans à venir
0
Nouvelles publiées

Toute l’actu

Publications et travaux à venir

Mes livres

Mes œuvres littéraires

Le coin des lecteurs

Avis des lecteurs